Lana KROUZIAN

 

The presence of Occitan dialects in the Parisian diaspora is a powerful subject for those interested in the potential of language and cultural survival of the regional languages of France and their remaining speakers.  The dynamics of diglossia will be studied closely over a wide panorama of regions represented among some 2 million inhabitants of Paris who are originally from the regions in the south of France.  An important part of this presentation will illustrate the history and experience of several waves of immigration from the regions into the Paris area, and will attempt to understand the effects of fundamental socio-economic and technical changes of our modern time which uprooted  entire cultural infrastructures (contextual base) which naturally keep languages alive.  Inquiries in the form of interviews and observations of cultural events and gatherings attempt to acquire authentic reactions of speakers, of all generations, as to their personal experience with their language: their link with their origins, family history, interest in learning and transmitting their language, effects they feel of their language loss.  These elements will be illustrated in the form of several selected case studies.

 

OCCITAN

 

 

FRANÇAIS

 

La présence de dialectes occitans dans la diaspora parisienne est un sujet de poids pour qui s’intéresse au potentiel de survivance culturelle et linguistique des langues régionales de France et de leurs locuteurs. Les dynamiques de la diglossie seront etudiées de près à travers un large panorama des habitants qui, parmi les quelques deux millions d’habitants de Paris, sont originaires des régions du sud de la France. Une partie importante de cette communication sera consacrée à l’illustration de l’histoire et de l’expérience de plusieurs vagues d’immigration venant de la province vers la région parisienne, et à une tentative de compréhension des effets des changements socio-économqiues et techniques fondamentaux à l’époque moderne qui ont déraciné des infrastructures culturelles entières (base contextuelle) entretenant naturellement les langues. Des enquêtes faites à partir d’entretiens et d’observations d’évènements et de rassemblements culturels ont pour objectif d’obtenir des réactions authentiques de la part des locuteurs, de toutes générations, ainsi que leur expérience personelle avec leur langue: leur lien avec leurs origines, l’histoire familiale, l’interêt d’apprendre et de transmettre leur langue, ce qu’ils ressentent des effets de la perte de la langue. Ces éléments seront illustrés sous la forme de plusieurs études de cas.

%d blogueurs aiment cette page :