Vincent RIVIERE 

L’université de Toulouse le Mirail est au sein de mes recherches, tant par le fait de son rôle formateur que par sa situation géographique. En effet, selon la géographie dialectale admise de l’occitan, la rive gauche de la Garonne est gasconne, et la rive droite languedocienne. Depuis cet « observatoire », mon objectif est de trouver, au-delà d’un partage réputé linéaire, le degré d’influence de l’occitan toulousain dans la zone de l’Isle-Jourdain (30 km de Toulouse, côté gascon). Au-delà des critères traditionnels (isoglosse f- / h-, -n- / -Ø-…), je travaille aussi à repérer des continuités ou des gradations plus subtiles dans l’organisation morphologique verbale et la structure syllabique. Ces gradations apparaissent dans les micro-toponymes de cet espace, je tâcherai donc de les mettre en valeur.

 La morphologie verbale quant à elle présente à la fois un vocalisme gascon et le consonantisme du languedocien occidental, ainsi qu’une distribution des radicaux qui relève tantôt d’un type languedocien, tantôt d’un type gascon.

 Le traitement phonético-phonologique des consonnes et groupes consonantiques finaux est en cours d’élaboration : il permet non seulement d’analyser de manière fine les transitions entre dialectes, mais aussi de construire une caractérisation globale de la variation dans l’espace occitan.

En outre les micro-toponymes de cet espace illustrent parfaitement cette transition, je tâcherai donc de décrire clairement le degré d’influence du Toulousain sur les toponymes du gascon toulousain.

Cette recherche se destine à décrire et à analyser l’unité linguistique de la langue occitane tout mettant en valeur la réalité de sa variété dialectale. Pour ce, les critères de description sont orientés vers des domaines d’étude plus précis, tels la morphologie, le format syllabique ou la micro-toponymie.

OCCITAN

 

ENGLISH

 

The University of Toulouse le Mirail occupies a central position in my research, both in terms of its guiding role and in terms of its geographical location.  The accepted dialect geography of Occitan places the left bank of the Garonne in the Gascon dialect zone, and the right bank in the Languedocien zone.  Beyond this reputedly linear division, my objective, working from the ‘observatory’ of the Mirail, is to establish the degree of influence of the Occitan of Toulouse in the area of l’Isle-Jourdain (30km from Toulouse, Gascon area).  Beyond traditional criteria (isoglosses f- / h-, -n- / -Ø-…), I also work on identifying continuity and more subtle gradations in the organisation of verb morphology and syllable structure.  Such gradations appear in the micro-toponyms of this area, and hence I will seek to highlight them.

The verb morphology of this area presents at once a Gascon vowel distribution and a Languedocien consonant distribution, together with patterns of stem allomorphy with some Languedocien and some Gascon characteristics.     

The phonetic/phonological treatment of consonants and final consonant clusters is in preparation: it will permit not only a fine-grain analysis of the transitions between dialects, but also a general characterisation of variation in the Occitan-speaking area.

Furthermore, the micro-toponyms of the area in question offer an ideal illustration of this transition; I shall therefore seek to offer a clear description of the degree of influence of the Occitan of Toulouse on toponyms in the Gascon of the Toulouse area.

My research aims to describe and analyse the linguistic unity of Occitan, while highlighting the reality of its dialectal variation.  To this end, the descriptive criteria are oriented towards more specific areas of study, such as morphology, syllable structure and micro-toponymy.

%d blogueurs aiment cette page :